2:

Claude Ribbe

Normalien et philosophe de formation, Claude Ribbe, partagé entre histoire et littérature, construit méthodiquement une œuvre en dénonçant les préjugés et en réhabilitant de grandes figures historiques méconnues ou occultées par les discriminations.

Il s’est particulièrement attaché à valoriser le père de l’écrivain Alexandre Dumas.

Né esclave dans la colonie française de Saint-Domingue en 1762, des amours d’un fugitif normand, le marquis de La Pailleterie, et d’une esclave, Césette, le magnique Thomas-Alexandre devient général en chef durant la Révolution sous le pseudonyme d’Alexandre Dumas. Droit sur ses étriers, sabre au clair, bravant les préjugés, assumant sa sensibilité, le général Dumas mène à la victoire ses soldats de l’an II dans le Nord, les Alpes, les Pyrénées, en Vendée, en Belgique, en Italie, au Tyrol et en Égypte. Mais pour Bonaparte, qui lui voue une haine tenace parce qu’il a contrarié ses ambitions, c’est un rival. Et sa couleur de peau n’arrange rien. Dans une épopée qui inspirera ses plus célèbres pages au fils du général, l’écrivain Alexandre Dumas, le héros est soutenu par sa femme qui l’attend à Villers-Cotterêts et par l’amitié de trois intrépides et sympathiques compagnons qui pourraient bien être les modèles d’Athos, Porthos et Aramis. Pour Anatole France, c’est « le plus grand des Dumas ». Sa vie est « un chef-d’œuvre auquel il n’y a rien à comparer ». Solidement étayée par des archives inédites, l’histoire vraie de ce d’Artagnan républicain est plus époustouflante, plus romanesque encore que les plus palpitantes fictions de son illustre fils.

Le dernier ouvrage de Claude Ribbe, Le général Dumas, est paru chez Tallandier le 5 mai 2021.

Parallèlement à ses activités d’essayiste et de romancier, Claude Ribbe mène une carrière d’auteur dramatique (Delgrès, 2009), de scénariste et de réalisateur, et il a tourné plusieurs films, notamment pour France Télévisions (Le Diable noir, Le chevalier de Saint-George, Eugene Bullard, Une Autre Histoire)

Depuis 2002, Claude Ribbe mène campagne, notamment à travers l’association des amis du général Dumas (qu’il préside), pour valoriser le général Dumas et faire réinstaller sa statue à Paris (déboulonnée durant l’Occupation).